Deuxième jour : peaches (with sweet machine)

sept
21

On termine (enfin en ce qui me concerne car j’ai dû partir avant la fin du festival) en fanfare avec Peaches (accompagnée de sweet machine) et sa musique simpliste (certains diraient atomique) mais mise en scène avec beaucoup de second degré. En témoignent ces photos

Le public

sept
17

On va à la route du rock entre amis, en couple ou en famille : c’est un festival transgénérationnel et ouvert. En bref, il y a aussi des photos à faire, dos à la scène.

Deuxième jour : The Kills

sept
14

The kills est un groupe très scénique qui tranche avec la morne platitude de la veille. Mon point de vue ne m’a pas autorisé beaucoup de variations dans les cadrages, mais quelques photos ressortent. Voir la sélection.

Premier jour : My bloody Valentine

sept
10

Concert bruyant : peu inspiré, j’ai quand même pris quelques photos. Ici.

Demande en mariage… la réponse !

sept
7

Alors que j’attendais pour manger, quelqu’un est venu me chercher : « C’est toi le photographe ? Viens vite, nous avons besoin de toi ! ». C’est ainsi que, quelques minutes plus tard, je prenais les photos suivantes, témoin privilégié de la réponse « live » à une question essentielle : « Veux tu m’épouser ? ».

Les bénévoles #2

sept
6

Nouvelle série de photos prises dans le « village bénévoles ».

Premier jour : Tortoise, Papercuts et Saint-Vincent

sept
4

Beaucoup de découvertes pour moi lors de cette « route », et ces trois là en faisaient partie. Ce vendredi 14 août, étaient donc présents au Fort de Saint-Père : Saint-Vincent, courageusement seule; Papercuts formé d’éternels adolescents à l’air (volontairement ?) benêt; et enfin Tortoise avec ses musiciens poly-instrumentistes.

Chroniques du déroulement du festival

sept
3

Le lecteur intéressé pourra trouver trois chroniques (une par jour de festival) détaillant les sets proposés aux festivaliers ici:


Les bénévoles #1

sept
2

La route du rock mobilise chaque année de nombreux bénévoles. Pendant quelques jours, ils collaborent à faire sortir de terre, vivre et disparaître une structure complète, autonome, pour l’accueil et le confort des festivaliers, des groupes et d’eux-mêmes.

Voici quelques portraits ou photos volées de certains d’entre eux sur le site du Fort de Saint-Père.

La route du rock 2009 (édition été)

sept
2

J’ai eu la chance d’être accrédité pour prendre des photos lors du festival La route du rock cet été.

Dans les jours suivants, je publierai  de nouveaux billets thématiques (concerts, portraits …) pour présenter les meilleures photos.

Rappel : l’usage des photos du site dans un but commercial ou privé doit être soumis à mon accord préalable.